« ClimateGate » : quand le réchauffement climatique devient la pensée unique

Dans une relative indifférence pour le moment, un nouveau « Gate » a éclos cette semaine, qui risque pourtant de faire de gros remous dans le bain scientifico-politico-médiatique, à deux semaines de la conférence de Copenhague. Il se nomme le « ClimateGate » (une page Wikipédia officialise déjà le terme).

En deux mots : vendredi 20 novembre, des hackers ont pris possession et diffusé sur Internet plus de 4500 fichiers de travail et e-mails échangés depuis 10 ans par des scientifiques faisant autorité en matière de réchauffement climatique. Vous pouvez les voir ici. Bien qu’il soit trop tôt pour avoir pu dégager une synthèse de cette masse de documents, les premiers observateurs constatent que la communauté aurait fait collusion pour dénoncer d’une voix unanime l’implication de l’homme dans le réchauffement climatique. Quitte à s’arranger un peu avec la rigueur scientifique, et à orienter certains éléments au profit de la thèse dominante. Ainsi, les conclusions d’études aux résultats indécis auraient été accentuées dans le bon sens, et des éléments pouvant aller à l’encontre de la « pensée unique » auraient été passés sous silence. La parfaite concordance des voix des spécialistes en la matière cacherait donc de petits arrangements internes.

Le débat sur le réchauffement climatique étant en effet devenu un enjeu politique majeur depuis plusieurs années, les subventions de recherche à la clé sont considérables. On comprend donc où est l’intérêt de toute la communauté. On saura prochainement dans quelle mesure ces documents sont vraiment embarrassants ou anecdotiques, mais la communauté scientifique risque de perdre une partie de son capital crédibilité en prenant part aux manoeuvres politiques.

Edit du 23 novembre : des éléments d’analyse supplémentaire dans cet article du Monde

7 réflexions au sujet de « « ClimateGate » : quand le réchauffement climatique devient la pensée unique »

  1. « les premiers observateurs constatent que la communauté aurait fait collusion pour dénoncer d’une voix unanime l’implication de l’homme dans le réchauffement climatique. »

    Les premiers observateurs montent surtout en épingle des mails personnels hors contextes, ne comprennent pas que certaines conversations privées entre scientifiques consistant à mieux présenter les données ne sont pas des truqueries, voire que potentiellement les scientifiques peuvent se tromper, douter et en discuter entre eux.
    C’est pour ça qu’en général, les scientifiques, une fois qu’ils ont fini tout ce processus, rendent publiques des publications (comme leurs noms l’indiquent) et pas leurs e-mails privés.
    Ne nous y trompons pas : ce hacking en prise directe sur la science en train de se faire pour la mettre en doute, c’est un très très mauvais coup contre la science, la vraie.

  2. L’ancien vice président américain, comme l’actuel, étant proches du Comité Nobel, on a, grâce à ce prix appuyé la thèse du réchauffement climatique à outrance. En 1979 lors d’un plateau TV opposant Haroun Tazieff et le Cdt Cousteau, ce dernier n’était pas du tout d’accord avec la thèse du réchauffement climatique et évoquait les  » correcteurs automatiques » que sont les océans et le fait de planter des arbres. On déblatère à longueur de congrès et de déclarations sur les méfaits des dégagements industriels et on fait beaucoup moins de bruit pour inciter à la re-forestation. Lutter contre les causes c’est empêcher les pays émergeants de progresser, pallier aux conséquences serait plus équitable mais peut être pas politiquement correct.

  3. Citoyen !

    Les soi disant scientifiques du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) ont été pris la main dans le sac, depuis des années ils ont manipulé l’opinion mondiale afin de faire croire au réchauffement globale pour faire plier les dirigeants politique devant leur folie idéologique.

    Le scandale du Climate Gate sera le scandale qui changera l’histoire !

    La fin de l’aventure humaine ?

    Les écologistes radicales et les financiers internationaux se sont associés dans une bataille contre le développement de l’humanité pour instaurer des politiques malthusiennes d’austérité, des politiques de coupes claires de budgets, de remboursement de la dette avec des taxes soi disant verte, de réduction de population comme sous les régimes les plus noirs de la France (Laval, Pétain)

    Pourquoi !

    Pour rembourser la dette du système ! Aujourd’hui le système financier international s’effondre, il y a deux choix politiques possibles : soit sauver le système en forçant les gens à payer les dettes accumulé par 30 année de folies libérale, soit sauver les gens c’est-à-dire mettre le système en règlement judicaire, mettre en système en banqueroute organisée !

    Le citoyens doit faire un choix soit il se soumets au politique de destruction de l’économie physique de l’empire financier de la City de Londre et de Wall Street soit il se mobilise et prend ses responsabilités politiques afin de bâtir un avenir à l’humanité!

    Face à ce scandale étalé devant l’opinion international, le citoyen doit se mobiliser pour que la vérité soit fait sur les intentions du GIEC afin de stopper la folie du futur sommet de Copenhague ! Nous devons rapidement nous mobiliser afin que le gouvernement se rassemblement autour d’une nouvelle architecture monétaire et financière juste, un nouveau Bretton Woods !

    David C.
    david.cabas.over-blog.fr

Les commentaires sont fermés.